Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regard sur l'Ascension Planétaire via SiStar

Regard sur l'Ascension Planétaire via SiStar

~ Ere de Partages ~ Welcome ~


Cosmic Disclosure, Saison 1 Episode 5, Nous sommes un, avec Corey GoodETxSG et David Wilcock

Publié le 28 Juillet 2015, 20:00pm

Catégories : #Cosmic Disclosure, #Corey GoodETxSG, #David Wilcock, #Divulgation, #Nous sommes un

Cosmic Disclosure, Saison 1 Episode 5, Nous sommes un, avec Corey GoodETxSG et David Wilcock
We are One (July 2015) Vidéo disponible par ici :
 
N'hésitez pas à vous abonner à
Gaiam TV,
ainsi vous pourrez voir Corey dans cet épisode et d'autres de
David Wilcock : D’accord ! Bienvenue à notre émission. Je suis David Wilcock et je suis en présence de l’informateur Corey Goode. Il y a différents niveaux de classification dans tous ces programmes. Plus vous êtes près du sommet de la hiérarchie, plus vous apprenez que chacun pense qu’il est vraiment au courant de tout ce qu’il y a à savoir et il est toujours étonnant de voir, au fil des années, à quel point ces gens sont ignorants – je ne veux insulter personne - lorsqu’ils sont exposés à des phénomènes cosmiques, comme les Portes des Étoiles , les portails, l’anti-gravité et les extraterrestres - qui ont clairement des capacités télépathiques et de télékinésie dans quelques cas - tous ces gens donc, n’ont vraiment pas une vision élargie, ne sont pas au courant de la composante spirituelle, des visites des extraterrestres, qui ont fondé les religions du monde. Alors, Corey, de nombreux informateurs m’ont parlé de ces Sphères qui arrivent dans notre système solaire. C’est, bien évidemment, quelque chose de grandiose. Personne ne pensait que quelque chose de cette envergure pouvait exister. Selon vous, pourquoi ces Êtres des Sphères sont-ils venus dans notre système solaire maintenant ? Qu’est-ce qu’ils veulent ? Qu’est-ce qu’ils recherchent ?

Corey Goode : Ils sont présents depuis un certain temps maintenant. Ils étaient en mode non-opérationnel. Ils étaient, je pense, en mode d’observation, puisqu’apparemment ils sont arrivés à la fin des années 80 et durant les années 90, ensuite, leur nombre a augmenté autour des années 2011/2012. Il y avait, bien évidemment, quelque chose qui arrivait. Quelque chose a débuté et qui a fait en sorte qu’ils sont entrés en mode opérationnel. Les Programmes Spatiaux Secrets et quelques autres programmes sur Terre, ainsi que les programmes « Black Ops » étudiaient la région de l’espace dans laquelle entrait notre galaxie et ils étudiaient ce qu’ils ont appelé des super vagues, arrivant vers notre système solaire, qui étaient des nuages de particules énergétiques. Et ils savaient que cela affecterait directement notre système solaire et notre soleil. Et, en fait, nous avons vu des changements dans le soleil et sur toute les planètes depuis, au moins ce moment-là, et probablement avant. Cela a été un changement lent dans la toile de fond énergétique de notre système solaire. Ce sont des vagues d’énergie vibratoire qui vont et viennent dans notre système solaire. Il s’avère que ces Sphères sont répandues, de façon équidistante, dans notre système solaire, il y en a des milliers, et elles agissent en tant que tampons de résonance, lorsque les vagues d’énergie les frappent, elles vibrent et l’énergie se répand parmi elles, de façon uniforme, et cette énergie n’est alors pas dommageable pour la vie sur Terre et cela empêche aussi notre soleil de produire des éjections de masse coronale destructrices.

DW : Avez-vous déjà vu à quoi ressemble la matrice de ces Sphères ?

CG : Je n’ai pas vu de schéma mais, lorsque j’étais dans l’une de ces Sphères et que je communiquais à travers le mur de la Sphère, je pouvais voir les autres Sphères dispersées de façon équidistante et il y en avait des milliers.

DW : Ces sphères avaient-elles une couleur, ou des couleurs ?

CG : Eh bien, elles semblaient être indigos, bleues indigo, vues à travers le mur de la Sphère dans lequel je me trouvais. Et lorsque vous êtes à l’extérieur de la Sphère, vous ne pouviez pas les voir. Elles étaient déphasées. Si quelqu’un y envoyait une sonde, elle passerait probablement à travers elles.

DW : Il y a autre chose qui m’intéresse, vous dites qu’elles sont dispersées de façon équidistante et que leur dimension varie, qu’il a trois grosseurs de Sphères. Il y en a qui sont de la taille de la Lune. Il y en a de la taille de Neptune et d’autres de celle de Jupiter. Est-ce que les plus grosses sont plus près du soleil, pour absorber plus d’énergie ou y a-t-il une autre raison pour la différence de dimension de ces Sphères, si elles sont espacées de façon équidistante ?

CG : Je ne connais pas la raison de la différence de dimension des Sphères. Je sais que les plus grandes sont près des planètes gazeuses géantes. La plus grande partie des Sphères sont de la taille de la Lune. Ce sont celles qui semblent être dispersées de façon équidistante. Il y en a beaucoup qui ont la taille de Neptune et de Jupiter, qui semblent espacées plus loin, vers les planètes gazeuses et vers le nuage de Oort. Et peut-être que, c’est ma supposition, plus vous allez vers l’intérieur, plus elles deviennent petites. C’est peut-être une sorte de bouclier et peut-être que chacune des grosseurs a un but différent de résonance. Mais ce n’est que ma supposition.

DW : Savez-vous si les Êtres des Sphères ont déjà tenté de contacter nos gouvernements, à n’importe quel moment de notre histoire récente, avant qu’elles ne se présentent récemment dans notre système solaire ?

CG : À ma connaissance, pas directement. Je sais qu’ils m’ont dit qu’il y a eu trois autres occasions dans l’histoire, où ils ont communiqué avec des humains et qu’ils leur ont donné un message similaire, ils ont même donné de l’information plus détaillée à certaines personnes, mais cela a été utilisé pour fonder des religions et des cultes et l’information a été complètement distordue. Mais je ne sais pas s’ils ont été directement en contact avec le gouvernement. Durant les années 50, nous avons été contactés par une grande variété d’êtres. Quelques-uns d’entre eux venaient pour nous demander de nous débarrasser de nos armes nucléaires et ils livraient le même « message hippie » que les militaires n’aiment pas. Les militaires ne voulaient pas se débarrasser des armes nucléaires. Ils voulaient obtenir plus de technologie, qu’ils pourraient transformer en armes.

DW : Pouvez-vous nous parler un peu plus de ce message ? Qui sont ces Êtres qui se sont montrés durant les années 50 et qui ont dit cela ?

CG : Eh bien il y avait un groupe qui a été décrit comme étant similaire aux « Gris » et ils sont appelés les « Bleus », mais ils étaient très grands. C’est ainsi qu’on me les a décrits et on m’a dit qu’ils étaient semblables à des « hippies, emplis d’amour ». Ils ont tenté de nous avertir concernant les décisions que nous prenions, les groupes avec lesquels nous nous impliquions et le danger de l’énergie nucléaire et des armes nucléaires, le chemin que nous prenions. Et ils ont été chassés, sans autre cérémonie.

DW : Y a-t-il une similarité entre les Bleus et les Aviens Bleus, concernant leur message ?

CG : Il semble que leurs messages sont très reliés et que c’est la façon générale dont ils pensent. Je n’irai pas jusqu’à supposer qu’ils sont l’un des deux groupes d’Êtres des Sphères qui ne se sont pas encore présentés. Je n’ai aucune idée de qui sont ces deux groupes d’Êtres supplémentaires, mais cela ne m’étonnerait pas si c’était le cas.

DW : Quel aurait été le bénéfice d’abandonner les armes nucléaires, selon eux ? Voulaient-ils faire quelque sorte de divulgation ?

CG : Oui, ils voulaient la pleine divulgation. Ils étaient prêts à fournir des technologies pacifiques et en échange, ils nous demandaient d’abandonner la façon de vivre militariste que nous avions à ce moment-là et qui était une façon guerrière. Le monde venait juste de sortir de la deuxième guerre mondiale et nous nous dirigions de plus en plus vers la guerre froide. Et c’est quelque chose qu’ils voulaient tuer dans l’oeuf, mais les gens qui étaient en contrôle de la Terre ne voulaient pas prendre ce chemin. Ils voulaient encore plus de pouvoir et encore plus d’armes, encore plus de technologies. Et il y avait d’autres êtres, des extraterrestres, qui étaient très heureux de leur fournir tout ça.

DW : Alors ces Aviens Bleus, quel était leur but exactement ? Pourquoi pensez-vous qu’ils sont ici ?

CG : Ils ont donné un message disant qu’ils ne sont pas ici pour être nos sauveurs, ils ne sont pas ici pour atterrir et arrêter les « mauvais ». Ils ont un message pour nous et ce message est, à la base, le même que ce que toutes les religions de la planète disent : les Règles d’Or. Ils ont dit que nous devrions nous concentrer beaucoup plus sur les changements vibratoires de notre système solaire. Nous devons nous concentrer sur l’élévation de nos vibrations et de notre conscience.

DW : Pourquoi, selon vous, ont-ils choisi la forme avienne, à cause des ailes… des anges, y a-t-il une connexion ?

CG : Je n’en ai aucune idée. Je ne sais pas pourquoi ils ont choisi cette forme.

DW : Vous ont-ils dit qu’ils n’ont pas besoin d’être dans cette forme ?

CG : Une des choses qu’ils ont dites est qu’ils n’ont nul besoin d’aucun type de moyen de transport. Ils n’ont pas besoin de vaisseaux spatiaux, ils n’ont pas besoin de technologie, ce sont des Êtres de conscience vibratoire plus élevée, de densité plus élevée, ils peuvent changer d’endroit en n’utilisant que leur conscience, juste en y pensant.

DW : Vous avez dit que, pour votre première rencontre avec eux, lorsque vous avez parlé en leur nom, ils n’ont fait qu’apparaître dans la pièce où vous étiez ?

CG : C’est exact.

DW : Est-ce que c’est quelque chose que les civilisations intelligentes font normalement ?

CG : Non, normalement il doit y avoir une forme ou une autre de technologie, même si ce n’est que la téléportation.

DW : Ils vous ont choisi comme messager et vous n’êtes, bien évidemment pas l’image d’un homme moyen. Je ne connais personne d’autre qui a eu des expériences dans l’espace comme les vôtres et qui s’est porté volontaire comme informateur. Vous dites que des choses de ce genre vous sont arrivées toute votre vie. Vous ont-ils dit pourquoi vous avez eu une vie si inhabituelle? Avez-vous une connexion avec eux avant ?

CG : L’Être Avien avec lequel j’ai parlé, Raw-Tear-Eir, m’a dit que je venais de leur groupe d’âmes et que j’étais ici pour une raison, que j’ai choisi d’être ici pour une raison.

DW: A-t-il expliqué ce qu’il voulait dire par groupe d’âmes ?

CG : Il y a, ce que l’on appelle, les Semences d’Étoiles et les Nomades interdimensionnels (Starseeds et Wanderers) qui sont ici sur Terre pour une raison choisie, un but précis et il y a différentes définitions des Semences d’Étoile et des Nomades interdimensionnels. Dans mon cas, cette définition semble signifier qu’à un certain moment, j’ai existé sur leur plan, parmi eux et qu’à mon insu j’ai choisi de venir ici, durant cette vie, dans ce but. Lors de nos conversations, ou communications, ils m’ont dit que je devais m’assurer de ne pas me présenter comme un gourou, ni de laisser mon ego se surdévelopper, de m’assurer de faire savoir que ce qui est important c’est le message et de m’assurer que tout ça ne soit pas développé en une religion. Nous devons nous concentrer sur le message et sur l’expansion de notre conscience et l’élévation de nos vibrations.

DW : Certains de nos auditeurs pourraient penser que vous faites partie d’une élite extraterrestre, que quelques personnes sur Terre auront des connexions plus élevées et des contacts avec des groupes d’âmes plus élevés, alors que tous les autres ne font que partie du troupeau.

CG : Le nombre de personnes actuellement présentes ici, ayant une mission spéciale est absolument stupéfiant. J’ai entendu que durant les années 80, ce chiffre était d’environ 60 millions et même plus. Le nombre de personnes actuellement présentes, qui sont des Semences d’Étoiles, qui sont des Nomades interdimensionnels pas encore éveillés, est énorme. Je ne suis pas unique.

DW : Ceux qui ne sont pas des Semences d’Étoiles ou des Nomades, ont-ils une âme eux-mêmes ?

CG : Oui, tout le monde a une âme.

DW : Eh bien, beaucoup de gens ne savent pas ça.

CG : Il y a beaucoup de gens qui ont des visites ou des contacts avec les Êtres des Sphères, c’est un processus d’éveil qui se passe.

DW: Quel autre moyen ces Êtres utilisent-t-il pour éveiller les gens ?

CG : Les rêves.

DW : Donnez-nous un exemple de ces rêves.

CG : Eh bien, il y a beaucoup de gens qui disent avoir des rêves de contact, avec quelques-uns de ces Êtres. Ils rêvent qu’ils sont dans une classe, ils rêvent qu’ils sont simplement dans une classe et ne se rappellent pas consciemment de ce qu’ils ont reçu comme enseignement. Mais ils ont le souvenir d’avoir été dans une classe, avec des groupes et beaucoup d’autres gens. Beaucoup de ces contacts arrivent très souvent dans les rêves.

DW : Quelle est l’importance de l’âme dans leurs messages ?

CG : Eh bien, l’âme et la connexion avec le Soi Supérieur, c’est ce que nous sommes essentiellement. Il y a le soi éveillé conscient, la partie de nous qui a actuellement une conversation et c’est une TRÈS petite partie de qui nous sommes vraiment. Nous sommes des Êtres multidimensionnels. Il y a tellement plus de choses sur de nombreux, nombreux niveaux. Mon opinion personnelle, après avoir eu des communications avec de nombreux Êtres, est que nous avons un soi conscient, nous avons un soi subconscient et nous avons un Soi Supérieur et ce dernier va de plus en plus haut, jusqu’à ce que le Soi disparaisse et qu’il ne reste que le plus élevé, jusqu’à ce que vous retourniez à la Source et la Source est l’endroit d’où nous venons, d’où nous nous sommes fragmentés. Mais nous sommes encore connectés d’une certaine façon. C’est ainsi que nous sommes encore Un.

DW : Alors, ils sont ici pour nous enseigner les principes de la Loi de l’Un ?

CG : Je pense que vous pourriez dire cela.

DW : Qu’en est-il des gens qui voient souvent 11h11 ? C’est une synchronicité ?

CG : Oui, définitivement. C’est une synchronicité, je le vois depuis plus de 30 ans. Je regarde l’horloge et je vois 11h11, 11h33, 3h33. Ces synchronicités peuvent vous dire que vous êtes sur le droit chemin ou que vous êtes sur le chemin de l’éveil. Et le fait de les remarquer est habituellement un bon signe.

DW : Alors vous dites qu’ils vous ont expliqué personnellement que nous faisons tous partie d’une espèce d’esprit universel ?

CG : Exact.

DW : Pouvez-vous détailler ceci ? Vous ont-ils déjà donné une représentation visuelle de ça ? Vous ont-ils donné des sentiments ou des ressentis à ce sujet ? Comment l’information vous est-elle donnée et quelle est l’essence de cette identité, lorsque vous dites que nous venons tous de la Source ?

CG : Eh bien, ils m’ont dit que nous sommes tous Un. Nous venons tous de la Source.

DW : Ont-ils dit ce qu’est la Source ?

CG : Non, ils ne l’ont pas dit. Mais, lorsque j’étais enfant je disais des choses étranges, des choses étranges pour un enfant de cinq ou six ans. Je disais à ma mère : « Est-ce que tu sais que j’étais toi avant ? Et que toi, tu étais moi ? Et que j’étais grand-papa et qu’il était moi ? » Et elle me regardait bizarrement à ce moment-là et elle me disait que c’était physiquement impossible. Et je répondais que non, nous sommes tous pareils. Nous avons tous étés chacun d’entre nous. Et elle me demandait comment nous pourrions être chacun de nous, en même temps. Et je lui répondais, que le temps n’a pas d’importance. Il n’y a que l’expérience qui a de l’importance. Et cela l’inquiétait. Mon grand-père et moi avions des conversations sur ce sujet. Il se prêtait à mon jeu et nous avions de longues conversations à ce sujet, mais ce n’étaient pas des conversations habituelles pour un enfant de cet âge. Il y a beaucoup d’enfants qui ont ce genre de vision, et que les parents découragent, alors qu’ils devraient absolument les écouter et les encourager.

DW : Il semble que, lors des autres tentatives pour nous aider et que, selon ce que vous avez dit, cela a été changé en religions et en cultes, ils soulignaient l’importance de la méditation. Y a-t-il une relation ? Ont-ils parlé de la méditation et de « l’esprit universel » ?

CG : Oui, la prière et la méditation sont des outils qui nous aident à élever notre vibration et notre conscience. Les prières et les méditations sont très importantes. C’est quelque chose que vous devriez probablement faire, au moins une heure par jour.

DW: Ils ont dit cela spécifiquement ?

CG : Non c’est …

DW : C’est ce que vous avez compris ?

CG : Oui, c’est mon opinion personnelle. Lorsque je me concentre et que je fais une heure de méditation par jour, je me suis rendu compte que j’ai beaucoup plus de facilité à marcher sur le chemin difficile de l’amour et du pardon et de ne pas être en attitude de réaction à tout. Nous sommes coincés dans ce monde, ce monde de travail, où nous nous mettons beaucoup en réaction et où des choses nous irritent. Si nous passons plus de temps à élever notre conscience, par la prière et les méditations, cela nous aide à devenir plus concentrés sur le service envers les autres, sur l’amour et le pardon.

DW : Est-ce que cette pratique méditative nous aide à co-créer la réalité dans laquelle nous vivons ?

CG : Oui et je pense que cela a été prouvé de nombreuses fois, lors d’expérimentations qui ont été répétées. Une de ces expérimentations, que vous avez mentionnée, est celle où 7 000 personnes ont médité et ont abaissé le taux de criminalité.

DW : Oui de 72 %, globalement.

CG : De 72 %. Lors d’une expérimentation, il y avait des gens qui méditaient ou qui envoyaient des pensées d’amour vers des récipients de pâte à pain, contenant de la levure ou quelque chose du même genre, et d’autres gens qui envoyaient des pensées haineuses et, après quelques jours, la différence entre les deux était remarquable. C’est une expérience que l’on peut répéter. C’est de la science. Vous ne pouvez pas nier que quelque chose se passe. La conscience affecte la réalité physique.

DW : Il y a aussi l’hystérie de masse, n’est-ce pas ? Si un grand groupe de personnes commence à paniquer, la panique peut se répandre.

CG : Exactement. L’humanité a un très vaste éventail d’émotions et c’est une bénédiction et une malédiction. Une fois que nous apprenons à contrôler et à concentrer nos émotions et notre conscience, nous pouvons alors avoir accès à notre conscience collective de co-création, que nous partageons tous et nous pouvons alors créer la réalité que nous voulons. Les gens connaissent le concept que tout est vibration… la lumière, nos pensées, toutes les choses physiques qui nous entourent. Elles peuvent sembler solides, selon notre perception, mais toutes ces choses ne sont que des états vibratoires. Et notre conscience peut avoir un effet sur la réalité, sur des objets physiques matériels. Elle peut avoir un effet sur l’énergie, sur les pensées des autres personnes et sur les émotions.

DW : Nous avons vu des commentaires sur Internet, disant que Corey Goode nous amène dans une fausse sensation de sécurité. Que c’est une opération Psy-Op de la cabale, ils vous accusent de faire partie de cultes secrets. Que vous tentez de nous donner seulement un palliatif. Que vous tentez de nous donner un bonbon pour nous calmer. Comment répondez-vous à ces critiques, qui disent que vous êtes un « joueur de flûte » pour le complexe militaro-industriel, qui nous mène vers un faux-sens de sécurité, afin qu’ils puissent nous contrôler ?

CG : Je ne connais pas beaucoup de forces négatives qui envoient ce genre de message d’amour et de pardon, qui nous dit élever nos vibrations et de devenir plus conscients des forces négatives, afin de pouvoir nous en libérer. Les forces négatives ne veulent pas que nous répandions notre lumière sur eux et que nous soyons conscients d’eux. Ils veulent se cacher dans l’obscurité et je ne leur fait définitivement pas plaisir, en projetant la lumière sur eux et sur leurs activités

DW : Les gens pensent que la cabale doit nous dire la vérité, pour pouvoir agir à sa guise, à la vue de tous. Ça fait partie de leur magie.

CG : C’est exact.

DW : OK.

CG : C’est ainsi qu’ils utilisent notre conscience de co-création contre nous en ce moment et ils ont caché la science de tout cela. Les scientifiques ont réalisé, lors de leurs expériences, que le simple fait d’observer l’expérience change les résultats. Il y a eu beaucoup d’études à ce sujet et ils ont caché ces découvertes et ils n’en parlent pas. Ils ne veulent pas qu’on connaisse nos capacités de conscience co-créatrice, parce qu’ils utilisent ces outils contre nous. Alors, si nous libérons notre conscience, nous enlevons aux forces négatives cet outil qui nous rend esclaves. Nous avons les outils pour nous libérer nous-mêmes.

DW : Les médias semblent toujours trouver la chose la plus négative que quelqu’un a fait et ils en parlent beaucoup et souvent. Cela provoque toujours de la peur. S’il y a du sang, c’est gagnant. Mais les sceptiques diront alors qu’ils font ça simplement parce que les humains sont naturellement réactifs. Nous voulons naturellement rechercher un problème et tenter de le résoudre. Est-ce la seule raison d’agir ainsi ? Selon vous, pourquoi les médias se concentrent ils tellement sur la peur ? Comment cela peut-il être bénéfique pour quiconque ?

CG : C’est pour planter une semence dans notre conscience de masse. Et ensuite, après avoir planté cette semence dans notre conscience, ils font quelque chose, comme une attaque sous fausse bannière ou ils produisent un film ou quelque chose de ce genre, pour que nous utilisions notre vaste éventail d’émotions et notre conscience de co-création, pour activer ces choses et les manifester. C’est le secret derrière ce qui est appelée « Magie Noire ». Ce n’est pas vraiment leur pouvoir à eux qu’ils utilisent. C’est leur moyen de s’approprier le pouvoir de notre conscience de co-création.

DW : Si les Aviens Bleus n’étaient pas venu pour nous donner leurs messages, sous différentes formes, comment ce jeu de manipulation de masse se serait-il terminé ? Que serait-il arrivé s’ils ne nous avaient pas aidés ?

CG : Ce serait un statu quo constant.

DW : La cabale essaie-t-elle d’installer un état policier ou la loi martiale, ou quelque chose du même genre ?

CG : Il y a toujours une suggestion de surprise pour septembre ou octobre à l’horizon. Il y a toujours une mauvaise chose en vue, dans la machine de pornographie de la peur. Juste au-delà de l’horizon, il y aura une catastrophe. Quelque chose d’épouvantable qui est sur le point d’arriver.

DW: C’est vrai.

CG : Et ils gardent ça en arrière-plan de notre conscience, constamment. Ça n’a pas de fin.

DW : Alors, s’ils réussissent à garder les gens concentrés sur du négatif, via les médias alternatifs et, apparemment via des journalistes crédibles, vous dites donc que nous avons le pouvoir de le créer et que l’effet de la méditation, où on peut voir une décroissance de la criminalité et du terrorisme, aurait un effet positif ? Mais vous dites aussi que si nous nous concentrons sur la peur, le simple pouvoir de notre esprit peut vraiment faire en sorte que plus de choses négatives arrivent sur Terre ?

CG : Oui cela a été conçu ainsi.

DW : Pensez-vous que les films instillent un conditionnement pour que les gens, qui commencent à connaître l’existence de la cabale, ressentent que la seule solution contre eux serait une attaque de type militaire, comme on voit dans les films d’action et les scènes de batailles ?

CG : Oui et ce que le message des Aviens tente de nous enseigner est que vous ne pouvez pas obtenir du positif à partir du négatif. Vous ne vous sortirez pas de cette situation à coups de bombes. Vous ne vous en sortirez pas en faisant des émeutes. La façon de s’en sortir se trouve dans nos capacités de co-création consciente et dans notre éveil. Nous sommes les milliards de fourmis et eux, ne sont que les quelques petits insectes qui tentent de nous garder esclaves. Une fois que nous nous éveillons et que nous portons notre attention sur eux, ils sont finis. Aussi longtemps qu’ils peuvent nous effrayer, nous faire courir dans notre fourmilière et ne pas s’occuper d’eux, ils réussissent à porter notre concentration ailleurs que sur eux.

DW : Beaucoup de gens pensent que la troisième densité, selon les termes que les Aviens Bleus ont utilisé avec vous, que la troisième densité donc, est la seule qui existe. Alors si vous avez un problème de troisième densité, vous avez une solution de troisième densité.

CG : Et nous entendons parler de ces autres êtres. Habituellement, vous en apprenez beaucoup sur quelqu’un s’il vous accuse de quelque chose, car c’est ce qu’il ferait lui-même, s’il était dans la même situation. Alors, vous en apprenez beaucoup sur une personne, lorsque qu’elle vous accuse de quelque chose. La même chose a lieu pour ces Êtres de haute densité. Nous leur prêtons des buts. Les gens n’aiment pas ça lorsque je leur dis que c’est la façon de penser de la troisième densité, nous ne pouvons pas comprendre la façon dont ils pensent et la façon dont ils agissent dans ces densités supérieures. Et plusieurs personnes ne sont pas contentes de cela, c’est comme si j’abaissais l’humanité, l’intelligence de l’humanité et ils ne comprennent pas que nous ne sommes pas rendus au point où nous pouvons pleinement comprendre ces royaumes plus élevés et la façon dont ils agissent.

DW : Beaucoup de gens souffrent de schizophrénie paranoïde et une de ses caractéristiques est le complexe Christique, où ils ressentent qu’ils sont des messies et qu’ils ont toutes les réponses pour l’humanité.

CG : J’ai reçu beaucoup de courriels de la part de ces gens-là. (Rires)

DW : C’est comme si le fait que la schizophrénie amène les gens à penser ainsi, à penser que toute notion de densité, comme lorsque vous dites « densité plus élevée » est une idée folle, que vous êtes fou, que vous êtes un schizophrène, que vous inventez tout cela. « Oh ! Il mène David en bateau! » Comment une personne expérimente-t-elle une plus haute densité ? Comment savoir si vous n’êtes pas fou, si vous n’êtes pas schizophrène, que ce n’est pas quelque chose qui semble réel pour vous ? Comment était-ce pour vous ? Comment avez-vous été convaincu que notre réalité est beaucoup plus vaste ?

CG : Eh bien, il y a quelque chose qu’on pourrait appeler, le « test des esprits » si vous voulez. Au début, ils sont venus à moi durant mes rêves, comme ils le font toujours au début, afin de ne pas m’effrayer. Mais les expériences que j’ai eues, lorsqu’ils sont apparus physiquement devant moi… je voulais m’assurer que c’était une réelle expérience physique. Et j’ai découvert alors que plusieurs d’autres personnes avaient expérimenté la même chose et en ont parlé, j’ai parlé avec celui que j’appelle Gonzales et qui a été en contact avec eux pendant aussi longtemps que moi, et ils me parlaient de lui et ils lui parlaient de moi. C’était définitivement une expérience réelle, lorsqu’ils parlaient avec les membres de l’Alliance PSS et lorsqu’ils sont venus et m’ont amené dans un vaisseau physique et m’ont amené à un endroit physique et j’ai eu des conversations avec de vraies personnes physiques. Alors, ce n’est pas… je ne canalise pas. Je n’ai rien contre la canalisation, mais je ne reçois pas cette information de la part d’une force invisible, qui pourrait très bien provenir des agences d’information, qui ont une technologie appelée « La Voix de Dieu », c’est une technologie qui peut envoyer des voix dans la tête des gens, qui peut télécharger de l’information dans leurs esprits. Plusieurs personnes faisant actuellement de la canalisation sont, en fait, en contact avec cette technologie de « La Voix de Dieu ». Je ne dis pas que ça arrive à tous ceux qui canalisent, mais à quelques-uns d’entre eux. Vous devez être prudent et utiliser votre discernement à ce sujet et j’encourage toujours les gens à écouter l’information que j’apporte et d’utiliser leur propre discernement. Cela résonne avec eux ou cela ne résonne pas. Spirituellement, cela résonnera et vous ressentirez si c’est exact ou non.

DW : Si quelqu’un voulait faire d’une de ses journées, une journée spéciale de sa vie, une journée dont il se souviendra toujours, comment pourrait-il rendre cette journée mémorable ?

GC : Prenez un peu de temps à part aujourd’hui. Asseyez-vous. Trouvez un endroit tranquille. Même si vous ne savez pas comment méditer … la méditation n’est qu’une forme de rêve éveillé, très souvent. Assoyez-vous et concentrez votre esprit, aussi longtemps que vous le pouvez au début, sur des pensées positives, aimantes et sur la façon dont vous pourriez devenir plus positifs et plus aimants envers les gens autour de vous. Et comment vous pouvez rendre service aux autres et … pardonnez, à vous-même et aux autres.

DW : Et que cela accomplira-t-il ?

CG : Cela changera le monde, une personne à la fois, en étant vous-même.

DW : Eh bien c’est fantastique. C’est un grand honneur de pouvoir recevoir ce message. Ce sont des messages dont je parle depuis longtemps et cela fait du bien de l’entendre de la part de quelqu’un d’autre. Alors j’espère que vous avez apprécié cette émission. Je suis David Wilcock et je suis avec Corey Goode et nous n’avons fait qu’effleurer la surface de tous les détails de ce qu’il connaît sur les programmes spatiaux. Nous voulions commencer par le message au début, comme si on commençait par le dessert. Si cela vous intéresse, il y a encore beaucoup de choses à venir, durant les épisodes futurs, alors s’il vous plait restez avec nous. Merci.

Traduction : Michelle et Jean-Loup

Source fr.spherebeingalliance.com/blog/divulgation-cosmique-nous-sommes-un.html

Retrouvez les transcriptions en français de Cosmic Disclosure par ici :

Sphere-Being Alliance

http://fr.spherebeingalliance.com/news/short/cosmic-disclosure.html

news_cd.jpg

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents